top of page

Droit des Congés Payés : Les Nouvelles Règles et Implications pour les Salariés et les Employeurs

Le droit des congés payés est un sujet complexe en constante évolution, fortement influencé par le droit européen. Le 13 septembre 2023, la Cour de cassation a rendu plusieurs arrêts, importants qui ont des implications significatives pour les salariés et les employeurs. Dans cet article, nous explorerons ces nouvelles règles et leurs conséquences.

Acquisition de droits à congés payés en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle :

Selon le droit européen, un salarié victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle acquiert des droits à congés payés pendant toute la période de suspension du contrat. Cette disposition va à l'encontre de la législation nationale qui limite cette acquisition à un an. Une récente décision de la Cour de cassation a tranché en faveur du droit européen, élargissant ainsi les droits des salariés dans ces situations.

Acquisition de droits à congés payés en cas de maladie non professionnelle :

Traditionnellement, le droit français n'autorisait pas l'acquisition de droits à congés payés en cas de maladie non professionnelle. Cependant, la Cour de cassation a récemment pris une décision contraire, permettant aux salariés en arrêt maladie non professionnelle de prétendre à leurs droits à congés payés. Cette décision est conforme au droit européen et renforce les droits des travailleurs dans ces circonstances.

Régime des reports de congés payés :

Les congés parentaux posent souvent des questions en ce qui concerne les droits à congés payés. Une décision récente de la Cour de cassation a clarifié cette question. Désormais, une salariée peut demander le bénéfice de ces congés payés acquis avant le début de son congé parental, avec des reports à l'issue de cette période. Cette décision s'aligne sur la jurisprudence européenne, ce qui garantit une plus grande protection des droits des salariés.

Régime contentieux d'un recours en cas de non-exercice des droits à congés payés :

Le contentieux en cas de non-exercice des droits à congés payés est un sujet délicat. Deux scénarios se présentent : lorsque l'employeur n'a pas pris les mesures nécessaires pour permettre au salarié d'exercer ses droits, ou lorsque l'employeur a pris ces mesures. Dans le premier cas, la prescription de l'indemnité de congés payés commence à courir après la période légale ou conventionnelle où les congés auraient pu être pris. Dans le second cas, la prescription débute lorsque l'employeur a effectivement permis au salarié de prendre ses congés.

En conclusion, le droit des congés payés en France est en pleine évolution, influencé par le droit européen. Les récentes décisions de la Cour de cassation renforcent les droits des salariés, en particulier en cas de maladie non professionnelle et de congés maternité ou parentaux. Les employeurs doivent être conscients de ces changements pour se conformer à la législation et éviter d'éventuels litiges. Pour plus d'informations sur ces sujets ou des conseils juridiques spécifiques, n'hésitez pas à contacter un avocat spécialisé en droit du travail.

Posts récents

Voir tout

Rupture conventionnelle annulée

Les cas d'annulation d'une rupture conventionnelle reste à ce jour limités et supposent : - la preuve pas le salarié d'un vice du consentement - la démonstration que la rupture a été conclue dans un c

Comments


bottom of page